Loisirs & Vacances

Adopter un chiot, oui, mais quelle race ?

Élever un chien représente une grande responsabilité. En adoptant un chien, on s’apprête à faire entrer dans sa vie un être vivant avec des besoins et qui est susceptible de vivre durant plusieurs années. Dans l’intérêt de la famille, mais également de l’animal, il convient de bien choisir la race de son chien. Qu’il s’agisse d’une première adoption ou pas, il existe plusieurs critères qu’il faut prendre en considération.

Accorder la race de son chiot à son mode de vie

Accueillir un chien à la maison est un projet qui demande réflexion. Lors de l’adoption d’un chien, il convient donc de s’assurer que l’animal correspond à son mode de vie. Les caractéristiques de l’animal doivent être en adéquation avec ses habitudes, ses disponibilités et son habitation. Une personne à tendance sédentaire ou une personne âgée devrait se tourner vers une race de chien peu actif comme le cavalier King Charles ou l’épagneul nain tandis que les sportifs seront mieux avec les chiens plutôt énergiques tels que le Husky ou le berger allemand. Durant ses premiers mois, le chiot demandera le maximum d’attention de la part de son maitre, que ce soit pour ses soins quotidiens ou pour son éducation. Ainsi, il faudra être certain de pouvoir lui accorder le temps nécessaire. Les races de chiens réagissent différemment à l’éducation. Si certaines sont réceptives et dociles, d’autres peuvent se montrer plus têtus. Vous noterez certainement une grande différence entre l’éducation d’un labrador et celle d’un husky.

Chien d’appartement ou chien de maison ?

Certaines races de chien s’adaptent parfaitement à la vie en ville par rapport à d’autres. Il est donc important de prendre certains paramètres en considération. Généralement, les chiens de petite taille sont plus adaptés à la vie en appartement. Les races comme le Yorkshire terrier ou le bouledogue français demandent moins d’activité et n’ont donc pas besoin de beaucoup de sorties durant la journée. Faites cependant attention, car certains petits chiens ont tendance à être bruyants, ce qui pourrait poser des problèmes avec les voisins. Le chihuahua est fortement déconseillé s’il doit vivre dans un immeuble. D’un autre côté, les chiens de grande taille ont besoin de beaucoup d’espace et seront donc plus heureux à la campagne. Il existe cependant des chiens de petite ou de moyenne taille qui sont adeptes des grands espaces comme le Jack Russel qui a besoin d’une activité intense et régulière ou encore le Beagle.

Quel chien adopter quand on a des enfants ?

Si les chiens s’entendent généralement bien avec les enfants, il existe des races de chien à privilégier afin de garantir une cohabitation harmonieuse. Préférez les races de chiens doux, joueurs et dotés d’un certain instinct de protection envers sa famille comme le Golden retriever, ou le Terre-neuve. À noter que tous les chiens ne sont pas faits pour la vie de famille, surtout lorsqu’il y a des enfants en bas âge. Dans ce cas, il vaut mieux éviter le dalmatien, le pékinois ou le chow-chow. Effectivement, certains chiens peuvent se montrer têtus, hyperactifs ou jaloux en présence d’un enfant, ce qui constitue un réel danger pour ce dernier.

Adopter un chiot : pourquoi pas un corniaud ?

La plupart des adoptions de chiens portent sur les chiens de race avec pedigree en raison de leur beauté, de leurs particularités physiques ainsi que leurs aptitudes. Néanmoins, lorsqu’on parle de chien de race, on fait également allusion à la prédisposition à des maladies génétiques souvent très graves. À l’adoption d’un chien de race, il faut donc se préparer à cette éventualité et faire en sorte de bénéficier d’une assurance santé adaptée. Le corniaud, également appelé bâtard ou chien croisé est issu de différents chiens sans pedigree. Leur patrimoine génétique est donc très hétérogène et leur confère une bonne santé et une grande résistance aux maladies canines.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire

A découvrir…